La simple évaluation de l’usufruit du conjoint survivant ne vaut pas conversion en capital

Le 17/10/2018 à 19h23

L’époux survivant, usufruitier du quart de la succession, ne peut pas être expulsé du logement dépendant de la succession dès lors que la simple valorisation judiciaire de ses droits en usufruit ne vaut pas conversion en capital de cet usufruit. Une femme décède laissant son époux, séparé de biens, bénéficiaire de l’usufruit légal du quart de la succession en vertu de l'ancien article 767 du Code civil, et ses deux enfants issus d’une précédente union. Ces derniers obtiennent en première instance l’expulsion de leur beau-père jugé occupant sans droit ni titre du logement, bien personnel de la défunte, dépendant de sa succession.

Source (EFL) : https://www.efl.fr/actualites/particuliers/famille/details.html?ref=UI-618aedd4-7d50-44ca-9469-849ff2453564&eflNetwaveEmail=frederic.lorenzini@n3d.eu&eflNetwaveClientId=34032912&utm_source=La-quotidienne&utm_medium=email&utm_campaign=QUOT20181004
Retour
Création graphique : www.sgc-creations.com Création technique : Oceanet Agence Web Partenaires